Comment détruire une fourmilière naturellement ?

664
Partager :

Ce n’est pas un gros problème si l’extérieur de votre maison abrite un petit nombre de fourmis, cependant, vous devrez prendre des mesures. Dans cet article, nous allons partager avec vous les moyens de détruire une fourmilière.

Faire bouillir de l’eau

Faire bouillir de l’eau est une solution simple et efficace que vous pouvez essayer immédiatement. Il suffit de faire bouillir de l’eau, de localiser la fourmilière et de verser l’eau juste au-dessus.

A lire en complément : Puis-je quitter le domicile conjugal du jour au lendemain ?

L’eau va progressivement s’écouler à travers tout le labyrinthe de tunnels et inonder la colonie ; la chaleur de l’eau sera suffisante pour éliminer toutes les fourmis qui entrent en contact avec elle. De plus, la température fera en sorte que les tunnels eux-mêmes soient détruits.

Le seul problème de cette méthode est que si des fourmis sont enterrées bien plus profondément, elles auront suffisamment de temps pour évacuer le nid. S’il y a des survivantes, il y a de fortes chances qu’après quelques jours, vous commenciez à remarquer des signes de fourmis qui tentent de reconstruire leur colonie.

A lire aussi : Comment nettoyer son lave-vaisselle naturellement ?

L’aplanir

Si la fourmilière qui a été faite est très solide, une solution simple consiste à utiliser un râteau pour se débarrasser de la fourmilière et aplanir complètement le sol, ce qui éliminera l’entrée de la ruche. Cela va perturber un grand nombre de fourmis et leur faire comprendre que la zone n’est plus sûre pour elles.

Cependant, les fourmis se reconstruiront par la suite, et vous devrez donc persévérer un certain temps avant qu’elles ne comprennent que la zone est définitivement dangereuse.

L’eau gazeuse

L’eau gazeuse est connue pour être extrêmement efficace, en particulier pour éliminer les fourmis dans les niveaux les plus profonds de la fourmilière. L’idée est que le dioxyde de carbone déplace tout l’oxygène dans la zone où l’eau est versée. La réaction s’étend en profondeur et provoque l’asphyxie des fourmis dans les niveaux les plus profonds.

L’eau savonneuse

N’importe quel savon peut être utilisé, mais pour cet usage particulier, le Borax serait une bonne option.

La création d’un mélange savonneux a deux effets. Le liquide sera suffisant pour noyer la colonie, et détruira également les structures s’il est bouillant. Le caractère collant du savon rendra difficile aux fourmis d’échapper au déluge.

Le bicarbonate de soude

Mélangé à un appât, le bicarbonate de soude peut entraîner une mort lente. Ce produit chimique courant dans les cuisines crée des gaz dans le tube digestif que la fourmi ne peut pas expulser, ce qui la fait baratter et mourir de faim.

Borax

Le borax est un minéral naturel contenant du bore qui peut être utilisé pour toutes sortes d’appâts pour fourmis d’intérieur et d’extérieur, bien que les fourmis l’éviteront si vous en utilisez trop dans un mélange d’appâts secs ou humides. Il a un effet similaire à celui du bicarbonate de soude.

Terre de diatomées

Il suffit de saupoudrer de la terre de diatomée sur et autour des monticules. Bien qu’elle ne tue pas la reine, elle peut décimer la population d’une colonie au fil du temps. Vous devrez cependant renouveler l’application tous les quelques jours et après la pluie.

Prévention

Après avoir éliminé les fourmilières, vous n’avez pas totalement terminé. Des mesures préventives doivent être prises afin de s’assurer que les fourmis ne reviennent pas et n’installent pas une autre fourmilière plus tard :

  • Veillez à ce que la zone de service des aliments soit exempte de dégâts et de nourriture en vrac.
  • Utilisez du calfeutrage pour boucher les fissures, les trous et autres points d’entrée que les fourmis pourraient utiliser pour chercher de la nourriture à l’intérieur.
  • Taillez le feuillage qui touche votre maison. Les buissons, les arbres et les arbustes servent de pont aux fourmis et leur permettent de pénétrer plus facilement dans votre maison par les fenêtres.
  • Empilez votre bois de chauffage loin de la maison. Non seulement c’est un risque d’incendie, mais les fourmis se serviront du bois comme d’une cachette.
  • Si vous voyez réapparaître des fourmilières dans votre jardin, pulvérisez ou arrosez les monticules avec un insecticide et plantez du gazon aux endroits dénudés. L’entretien de votre jardin décourage les fourmis de s’y installer.

Utiliser des huiles essentielles répulsives

En plus des mesures préventives, vous pouvez aussi utiliser des huiles essentielles répulsives pour éloigner les fourmis de votre maison et de votre jardin. Voici quelques exemples couramment utilisés :

  • Huile essentielle de menthe poivrée : l’odeur forte et piquante repousse efficacement les fourmis.
  • Huile essentielle d’eucalyptus : cette huile a un arôme frais et propre qui n’est pas apprécié par les fourmis.
  • Huile essentielle de citronnelle : avec son parfum doux mais puissant, la citronnelle est une autre huile populaire que beaucoup trouvent utile contre les fourmis.

Pour utiliser ces huiles, diluez-les dans une solution d’eau (environ 10 gouttes d’huile pour chaque tasse d’eau) puis vaporisez-la sur les zones susceptibles d’être colonisées par des fourmis ou directement sur leur chemin. Vous pouvez aussi imbiber du coton avec l’huile et le placer près des portées.

Notez bien que bien que ces méthodes soient naturelles et non toxiques, elles ne sont pas aussi efficaces que certains produits chimiques disponibles sur le marché. Si vous avez une infestation importante ou si vous voulez être sûr(e) à 100 % que toutes les fourmis ont été éliminées, nous recommandons plutôt l’utilisation professionnelle d’un exterminateur agréé.

La méthode choisie dépendra en grande partie du niveau d’infestation et de préférences personnelles. Que vous optiez pour des mesures préventives, des huiles essentielles ou un exterminateur professionnel, pensez à bien réfléchir afin d’éviter que la situation ne s’aggrave.

Utiliser du vinaigre blanc dilué

Une autre méthode simple et naturelle pour se débarrasser des fourmis est d’utiliser du vinaigre blanc. Le vinaigre blanc, aussi connu sous le nom de vinaigre d’alcool ou de vinaigre cristal, est un produit ménager courant que l’on trouve facilement dans la plupart des supermarchés. Sa forte acidité en fait un excellent remède contre les insectes rampants.

Voici comment procéder :

  • Diluez du vinaigre blanc avec de l’eau à parts égales.
  • Vaporisez la solution sur les zones où les fourmis ont été repérées (à l’intérieur comme à l’extérieur).
  • Répétez régulièrement jusqu’à ce que toutes les fourmis soient parties.

Le vinaigre acétique a une odeur forte qui dissuade généralement les fourmis. Il agit aussi en perturbant leur système olfactif, ce qui rend difficile pour elles de retrouver leur chemin vers leur nid.

Pensez à bien noter qu’il peut être dommageable pour certains types de surfaces s’il est utilisé pur • c’est pourquoi il doit toujours être dilué avant utilisation. Par exemple, le marbre et certains types de pierres poreuses peuvent être abîmés par une exposition prolongée au vinaigre acide. Si vous avez des préoccupations concernant l’utilisation du vinaigre blanc sur vos surfaces spécifiques, consultez toujours le fabricant ou un professionnel qualifié avant utilisation.

Il existe plusieurs autres méthodes naturelles disponibles pour se débarrasser des fourmis. Si vous cherchez une solution non toxique et respectueuse de l’environnement pour éliminer les fourmis, le vinaigre blanc dilué est un excellent point de départ. N’oubliez pas que la prévention est toujours mieux que la guérison • effectuer régulièrement des tâches telles que nettoyer les surfaces alimentaires et sceller les fissures peut aider à prévenir une infestation avant qu’elle ne commence.

Comme avec toute méthode d’éradication des ravageurs, pensez à bien noter que les méthodes naturelles peuvent prendre plus de temps à produire des résultats visibles par rapport aux produits chimiques agressifs disponibles sur le marché, mais elles sont beaucoup plus sûres pour votre santé et pour l’environnement global.

Partager :