Quel taux immobilier sur 25 ans ?

438
Partager :

Il est tout à fait possible d’emprunter après 45 ans dans le cadre d’un projet immobilier, la prise en compte de la situation de l’emprunteur lui permettra de l’orienter sur un plan de financement adapté.

Principe du prêt immobilier

Un prêt immobilier est un financement qui peut être consacré à l’achat d’un bien immobilier ou au financement de travaux dans un bien immobilier. Le montant de ce prêt ne peut être inférieur à 75 000 euros, son obtention nécessite de déposer un dossier de financement auprès d’une institution bancaire proposant un prêt au logement. L’emprunteur doit justifier sa capacité financière, il doit donc fournir des informations relatives à sa situation personnelle mais également à ses revenus et dépenses. L’obtention du prêt immobilier nécessitera également une garantie de la banque, soit sous forme de caution, soit sous la forme d’une garantie hypothécaire.

A lire en complément : Comment calculer les charges d'eau ?

Lorsque l’institution financière va proposer une offre hypothécaire, le ce dernier tiendra compte de la situation de l’emprunteur et en particulier de son âge. L’idée est d’offrir un montant hypothécaire qui sera remboursable sur une période choisie avec l’emprunteur. Le taux d’intérêt permettra de définir le montant des intérêts à rembourser ainsi que les différents coûts dans le cadre de la mise en œuvre de ce prêt immobilier.

Emprunter à 45 ans : les conditions

Il n’y a pas d’âge réel pour pouvoir emprunter dans le cadre d’un prêt immobilier, en particulier un âge auquel la fin d’un prêt est fixée à 90 ans en moyenne. C’est-à-dire que l’emprunteur doit avoir effectué le remboursement intégral de son crédit le jour de son 90e anniversaire. Pour un emprunteur de 45 ans, cela ne pose aucun problème puisque ce dernier pourra obtenir son financement bien en deçà de la limite fixée par les établissements de crédit. Le choix de la période de remboursement (20 ans, 25 ans, 30 ans) sera dépendent de la capacité de remboursement du demandeur et en particulier de son ratio d’endettement .

A lire en complément : Comment vendre une maison avec des travaux ?

Plusieurs conditions peuvent être émises par les banques en termes de prêts immobiliers, y compris l’émission de contributions personnelles. Il est idéalement nécessaire d’avoir une contribution représentant 30 % du montant de l’hypothèque. La présence de cette somme rassurera la banque quant aux capacités de remboursement de l’emprunteur et facilitera l’octroi d’un taux d’intérêt attractif. Cependant, il est tout à fait possible de financer l’hypothèque sans contribution. L’assurance emprunteur sera un élément à étudier précisément parce que le montant de la prime tend à augmenter avec l’âge. Il est donc important de négocier un contrat attractif, opération qui peut être réalisée avec l’aide d’une société de courtage .

Estimez votre prêt immobilier en ligne

AFR Financing est une maison de courtage reconnue centre dans le domaine des prêts immobiliers. Ce professionnel du financement vous offre un soutien personnalisé en fonction de votre situation et de vos besoins. Projet de maison, d’appartement, de construction ou de rénovation, chaque projet nécessite une approche personnalisée et une estimation de financement sur mesure.

Trouvons le meilleur tarif et les meilleures conditions pour votre projet immobilier. 4 minutes, c’est gratuit et sans engagement !

Autres conseils à connaître avant de souscrire un prêt immobilier

Avant de contracter ce type de crédit, il est utile de passer par un simulateur. Cet outil permet à l’emprunteur de connaitre sa capacité à réaliser un achat immobilier. Il aide également à trouver une offre adaptée à sa situation et à son projet dans les meilleurs délais.

Afin de bénéficier d’une meilleure chance de débloquer un financement dans le cadre de l’achat d’une maison ou d’un appartement, il faut aussi soigner son profil emprunteur. Il est d’abord nécessaire de disposer d’un apport personnel conséquent. Ce dernier doit correspondre à 10 % de votre projet. Pour obtenir cette somme, vous pouvez puiser dans votre épargne ou vendre des biens de valeur.

S’il y a des crédits en cours, procédez à une restitution avant terme. N’hésitez pas à vous servir d’un simulateur de remboursement de crédit immobilier. Celui-ci vous aide à connaître les frais liés à ce type de démarche. Il vous informe sur les PRA pour pénalités de remboursement anticipé et les IRA pour indemnités de remboursement anticipé.

Les banques sont également plus enclines à vous octroyer un prêt immobilier si vous avez des revenus stables et réguliers. Vous devez donc fournir des preuves attestant la pérennité de vos revenus. Un CDI ou contrat à durée indéterminée augmentera vos chances, surtout si vous avez deux d’ancienneté ou plus dans l’entreprise.

Avant de donner son feu vert, un établissement financier passe aussi au peigne fin votre capacité à bien gérer votre budget. Des mois avant de contracter un prêt, vous devez éviter les découverts bancaires. Disposer d’un PEL ou plan d’épargne logement de plus de 5 ans et dans lequel vous versez tous les mois 150 euros améliore votre profil emprunteur.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, le recours à un courtier immobilier. Ce professionnel vous aide à sélectionner une formule adaptée à votre projet à un meilleur taux. Il saura vers quelle banque se rapprocher pour trouver une offre qui convient parfaitement à votre situation.

Partager :