Quel est le rôle d’une secrétaire dans une ecole ?

7
Partager :

Elle a appris le chant, la musique, le théâtre, mais rien ne semble rendre notre secrétaire de la semaine plus heureuse que de travailler avec des enfants, des parents et des collègues au travail… Rencontrez une secrétaire d’école passionnée !

Gitane Bouchard est secrétaire à l’École de la Broquerie, située à Boucherville.

Lire également : Comment donner du sens à son travail ?

Comment êtes-vous devenu secrétaire d’école ?

Disons simplement que j’ai eu un voyage un peu éclectique. J’ai étudié au Cégep de St-Hyacinthe en exploration théâtrale, puis au Cégep de Drummondville en chant populaire. J’ai essayé de travailler dans la chanson tout en prenant des emplois supplémentaires. J’ai travaillé dans une institution financière, puis pour un avocat qui m’a payé pour mon cours de secrétariat juridique à distance, puis comme secrétaire dans une école privée, où mon poste a finalement été aboli.

C’est alors que j’ai donné mon nom au conseil scolaire, qui ne m’a pas embauché tout de suite, mais lorsque je suis allé à la journée de travail qu’ils avaient organisée, j’ai eu le privilège d’avoir un pré-entretien.

A lire aussi : Qui fixe l'ordre du jour du Conseil des ministres ?

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail ?

J’aime beaucoup les enfants. Ils sont tellement mignons. Mes tâches ne se limitent pas aux tâches administratives : je m’occupe des livres d’enfants, je soutiens la gestion, je rédige, je rédige des comptes…

J’ aime cette diversité de tâches. Quand j’arrive le matin, je ne sais jamais à quoi ressemblera ma journée. J’adore travailler en collaboration avec des parents qui s’engagent à améliorer le cadre de vie de leurs enfants. J’aime bien mes collègues qui m’ont accueilli dès mon arrivée sur le poste comme si je faisais partie de la famille et j’ai une grande complicité avec le réalisateur.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans le cadre de ce travail ?

Je dirais que le plus grand défi est peut-être de pouvoir rester concentré sur mes tâches. Je suis constamment dérangé. Parfois, c’est un enseignant qui a besoin d’un document, d’autres fois, c’est un parent qui vient porter le déjeuner de son enfant ou un élève qui a fait un hué… Mais il fait également partie de le plaisir d’être secrétaire d’école.

Vous semblez vraiment heureux d’être secrétaire d’école ?

Oh oui ! Le matin, j’arrive à l’école avec le sourire, et le soir je rentre chez moi avec le même sourire. Quand on me demande ce que je fais pour gagner ma vie, je me bombarde la poitrine et je déclare fièrement que je suis secrétaire d’école.

Vous rêvez toujours de devenir chanteur ?

Non. Je suis parti ailleurs. Maintenant, je donne ma voix à mes enfants et je chante dans la chorale de mon père.

Quelles qualités avez-vous besoin pour être secrétaire d’école et quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent faire ce travail ?

D’abord et avant tout, il faut aimer les enfants. Il faut de la patience, il faut être accueillant et avoir une très bonne maîtrise de la langue française.

Je conseille aux femmes de ne pas attendre qu’un poste soit affiché pour appeler les ressources humaines du conseil scolaire et leur dire qu’elles veulent travailler pour elles. Ils peuvent en profiter pour demander ce qu’ils doivent attacher à leur CV pour postuler.

Partager :