Qu’est-ce qui favorise l’eczéma ?

8
Partager :

Savez-vous qu’il y a peut-être un lien entre l’eczéma et le régime alimentaire ? Selon l’assurance maladie, environ 3 % des adultes et 6 % des enfants souffrent d’allergies alimentaires. Une tendance à la hausse.

Ainsi, dans les 2 à 48 heures suivant l’ingestion de l’aliment allergène, de fortes démangeaisons peuvent survenir sur la peau, mais également dans le palais et/ou la gorge.

A découvrir également : Qui est Au-dessus d'un juge des tutelles ?

De plus, si vous souffrez déjà de dermatite atopique, certaines habitudes alimentaires peuvent aider à déclencher des crises d’eczéma en augmentant l’acidité de la sueur ou en déclenchant une réaction inflammatoire.

Concentrez-vous sur de bons réflexes anti-démangeaisons !

Lire également : Pourquoi ça gratte dans les oreilles ?

Régime alimentaire à éviter en cas d’allergie

Le mieux, c’est de voir un allergologue. Il pourra effectuer des tests cutanés afin de déterminer rapidement l’aliment à l’origine des troubles.

Vous pouvez également réaliser votre propre enquête en adaptant vos menus. Voici quelques aliments qui sont souvent impliqués lorsqu’il existe un lien entre l’eczéma et l’alimentation :

  • lait de vache (sous toutes ses formes : beurre, crème, fromages…)
  • oeufs
  • poissons et crustacés
  • quelques fruits et légumes : céleri, tomates, fraises, pêches, agrumes
  • poissons et crustacés
  • arachides et tous les aliments qui en contiennent (cacahuètes…)

Conseil bonus pour votre bébé : L’allaitement maternel jusqu’à 6 mois, surtout s’il y a des antécédents de dermatite atopique dans la famille, réduit le risque d’allergies alimentaires pour bébés. En retard, et seulement un par un, introduisez certains aliments dans ses repas : les œufs et le poisson (après 12 mois), ainsi que toutes les graines oléagineuses (après 3 ans).

De plus, retrouvez notre gamme bébé pour apaiser la peau sensible de votre tout-petit. Découvrez par exemple le corps ou le doudou, confortable et doux.

Ce qu’il faut éviter en cas de dermatite atopique

Il est essentiel d’avoir une bonne alimentation lorsque l’on souffre de dermatite atopique. Au-delà de la composition des repas, qui doivent être équilibrés (y compris les féculents, les légumes et les matières grasses), il est nécessaire de réduire ou d’éliminer les aliments pouvant aggraver l’eczéma.

Limiter la consommation de sucre

Tout d’ abord, repérez les produits sucrés : gâteaux et pâtisseries, jus de fruits et sodas, desserts et flans laitiers, céréales (collation et petit-déjeuner), compotes industrielles (à moins qu’elles ne soient sans sucres ajoutés)…

Apprenez ensuite à repérer le sucre dans les produits salés et les plats industriels. Si vous regardez attentivement la liste des ingrédients, vous verrez qu’elle est cachée partout : dans le jambon, la mayonnaise, les soupes, les saucisses/merguez, les plats surgelés ou en conserve… Il peut également porter différents noms : amidon de maïs (ou autres amidons), fructose, caramel, sirop, lactose… Un bon indicateur : le teneur en glucides du produit.

Choisissez le bon gras

Pour réduire le lien entre l’eczéma et l’alimentation, il faut prendre soin de modifier certaines (mauvaises) habitudes.

Pour bannir (au maximum) : beurre cuit, margarine (cuite ou non), crème fraîche cuite, huiles standard et cuisson industrielle.

Pour favoriser de continuer à s’amuser et à prendre soin de soi : cuisine maison, beurre cru, crème crue, première huile pressée à froid pour les vinaigrettes et la cuisson (dans ce cas, optez pour l’huile d’olive).

Réduisez l’acidité de votre corps pour limiter l’eczéma

Douleur abdominale, inconfort, troubles du transit… Si vous souffrez de colopathie fonctionnelle (également appelée syndrome du côlon irritable), l’acidité de votre corps augmente. Cependant, l’acidité et la dermatite atopique ne fonctionnent pas bien ensemble !

La solution :

  • Dissocier la consommation de fruits et les légumes et celui des féculents (riz, pâtes, pain, pommes de terre…).
  • Réduire la consommation d’aliments contenant du gluten (pain, semoule, pâtes, bière, harissa…)

Réduisez votre consommation de lait de vache pour éviter les crises d’épilepsie

Le lait de vache peut déclencher des crises d’eczéma car votre corps peut mal supporter le lactose (il provoque des troubles digestifs), les acides gras saturés (nocifs pour l’organisme) et les protéines qu’il contient (ils sont une source majeure d’allergies ou d’intolérances).

Par conséquent, il suffit de manger du yogourt, 10 à 20 grammes de beurre cru par jour et une petite portion de fromage de temps en temps.

Article supplémentaire : Quel régime alimentaire pour limiter l’eczéma du cuir chevelu ?

Les produits recommandés

Vêtements apaisants pour

enfants Vêtements apaisants pour hommes

Vêtements apaisants pour femmes

Voir nos vêtements en fil d’argent

Partager :