Ouvrir un mur porteur : tout ce que vous devez savoir

392
Partager :

On songe à l’ouverture d’un mur porteur quand on veut avoir une cuisine ouverte, installer une porte pour faciliter la circulation entre deux pièces ou installer une verrière ou une baie vitrée. Peu importe la raison, casser ou abattre un mur porteur ne s’improvise pas. C’est une opération lourde qui nécessite l’intervention de professionnels du bâtiment. À qui faire appel ? Quelles sont les réglementations en la matière ? Comment se déroulent les travaux ? On répond à vos questions.

Procéder à l’ouverture d’un mur porteur, les principales raisons

Sachant pertinemment que c’est un mur porteur, plusieurs raisons peuvent pousser les particuliers à l’ouvrir, voire à le casser. Peu importe la réelle raison, c’est que cette décision tourne autour du fait que le mur porteur handicape l’usage de l’espace habitable. Dans la plupart des cas, les particuliers évoquent :

Lire également : Les avantages de la maison phénix: conception et planification faciles et pratiques

  • L’ouverture pour faciliter l’accès : dans ce cas, le mur porteur est plein et constitue un obstacle. On peut donc l’ouvrir pour installer une porte ou une porte-fenêtre ou tout simplement un passage,
  • L’ouverture pour laisser la lumière circuler : ici, le mur porteur bloque le passage de la lumière. En effet, il serait dommage de priver une pièce de la lumière naturelle à cause de la présence de ce mur porteur. L’idée ici est de créer une grande ouverture et de poser un IPN et d’installer une verrière haussmannienne ou une baie vitrée,
  • L’ouverture pour avoir une pièce ouverte : c’est sans doute l’une des raisons les plus courantes. On veut abattre un mur porteur pour avoir une cuisine ouverte sur le séjour.

Une réglementation à suivre pour l’ouverture d’un mur porteur

Vous ne pouvez pas abattre ou casser ce mur porteur comme bon vous semble, et même s’il est dans votre appartement ou dans votre maison. Il y a bien une réglementation à suivre pour ne pas remettre en cause l’intégrité du bâtiment.

A lire aussi : Embellir son jardin avec un olivier : conseils et astuces pour faire le bon choix

Pour le cas d’un appartement en immeuble ou d’une maison en copropriété, vous devez présenter aux copropriétaires une étude de faisabilité de votre projet et le devis du professionnel intervenant disposant d’une garantie décennale. C’est ce qui vous permettra d’avoir leur accord.

Si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle, vous êtes plus libre, car vous n’aurez pas de démarches à faire auprès des copropriétaires. Si le mur porteur en question se trouve à l’intérieur et si les travaux n’auront aucun impact sur la façade de la maison, aucune autorisation de travaux n’est requise. S’il s’agit d’un mur extérieur, cette ouverture du mur porteur aura sûrement un impact sur la façade. Ceci implique une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Dans certains cas, notamment, si votre résidence se trouve à quelques pas d’un monument historique ou en zone protégée, vous serez même obligé de déposer une demande de permis de construire et une demande d’autorisation préalable des architectes des bâtiments de France.

Le déroulement du projet et les intervenants

Pour s’assurer que le mur est bien porteur, c’est un ingénieur spécialisé dans les structures ou un architecte que vous devez contacter. Même si vous avez une idée bien précise de ce que vous voulez faire, vous devez faire appel à un Bureau étude structure Paris. Cette étape du passage au bureau d’étude est obligatoire. Son intervention vous permettra d’avoir une idée plus précise de la manière dont on va ouvrir ou casser le mur et de la manière dont on va renforcer la portance de ce mur. Sachez que pour une résidence en copropriété, prendre une assurance dommages-ouvrage avant le début des travaux est obligatoire.

Pour réaliser les travaux, vous devez connaître quelques maçons, mais on vous conseille de confier les travaux à une entreprise de maçonnerie spécialisée dans l’ouverture de mur porteur. Le professionnel, avant de tout abattre, va prendre le temps d’inspecter le mur et de le préparer. Il pourra par la suite procéder à l’ouverture proprement dite et à l’installation d’une poutre de soutènement.

Ces étapes du projet peuvent vous interroger sur son coût. On ne va pas se mentir : comme il s’agit de lourds travaux, le coût sera important. Cependant, pour avoir une idée précise du montant, faites des demandes de devis auprès de différents professionnels.

Partager :