Comment stopper les prélèvements Chubb European Group Limited ?

30
Partager :
low-angle photography of concrete building

Nombreux sont les consommateurs qui remarquent les prélèvements de Chubb European Group Limited sur leur compte sans se souvenir de la date de souscription. En effet, cette assurance vous est généralement proposée lors des achats d’un smartphone auprès des opérateurs téléphoniques ou d’un produit x. Toutefois, vous disposez de plusieurs possibilités pour résilier ce contrat d’assurance.

Blocage de prélèvement dans le délai de rétraction

En souscrivant à ce contrat, vous disposez généralement d’un délai légal de rétraction. Dans le cas d’une assurance mobile ou d’un voyage offert par Chubb European Group Limited, ce délai est également disponible. Il s’étend sur une durée de 14 jours. En tant que consommateur vous avez la possibilité d’annuler ce contrat d’assurance deux semaines après sa signature. Aucune peine légale ne sera retenue contre vous pour cet acte.

A lire aussi : Se rendre au travail en vélo : tout ce qu’il faut savoir !

Pour résilier le contrat qui vous lie à votre assureur, vous ne serez soumis à aucune règle. De même, vous n’êtes pas dans l’obligation de notifier les motifs de votre décision. Dans le but de profiter d’un paramètre pour annuler votre contrat, prenez le temps nécessaire pour bien lire et dénicher la présence d’un terme en rapport avec l’assurance. Si en revanche, vous ne manifestez aucune volonté d’annuler ledit contrat dans le délai adéquat, Chubb procèdera aux prélèvements mensuels.

Annulation à la date d’anniversaire

Il est souvent plus facile de résilier votre assurance en tenant compte des clauses du contrat. Ceci consiste à attendre un délai minimum d’un an après souscription chez Chubb. Utilisez par exemple votre carte SIM SFR pour stopper les prélèvements du groupe ACE Européen. Bien que la procédure ne soit pas contrainte à cette étape, vous aurez à transmettre un courrier avec certaines mentions obligatoires.

A découvrir également : Les plus beaux musées à découvrir à Paris

En effet, selon les règles établies par la loi française, l’annulation doit se faire par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Vous avez l’obligation d’expliquer dans votre lettre, les raisons qui motivent votre décision et joindre au courrier un exemplaire de votre pièce d’identité valide. De même,un justificatif de résidence récent au cas où vous aurez déménagé et ledit contrat d’assurance devra être joint. Afin d’assurer la rapidité et la facilité de votre demande, insérez le numéro d’identification de votre contrat ainsi que votre contact personnel. Transférez enfin l’ensemble du dossier sous forme de lettre à l’adresse de Chubb European Group Limited. Dès la réception du courrier, ce dernier se chargera de mettre fin aux prélèvements.

Résiliation anticipée

Il n’est pas souvent rare de voir certaine assurée ignorer les clauses du contrat et décider de le stopper dans les brefs délais. Dans ce cas, ils devront avoir recours à la résiliation anticipée. En effet, cette option vous permet d’exprimer votre désire de rompre votre assurance sans attendre son expiration. Toutefois, la demande doit être établie trente jours avant la date d’effet souhaité. Vous aurez alors à fournir des justificatifs des motifs ayant incité votre décision. Étant donné qu’il ne s’agit pas d’un droit, votre argument devra être pertinent et valable afin d’être reçu par l’assureur. Vous pouvez par exemple déclarer être dans l’incapacité de vous acquitter des mensualités en raison d’une perte d’emploi ou d’une situation assez grave.

Rappelons que dans l’un ou l’autre des cas, l’annulation de l’assurance peut se faire par courrier ou par mail. Toutefois, il est également possible de le faire via l’appel téléphonique si vous optez pour une rupture à l’amiable.

Demande de résiliation par opposition

Lorsque vous n’arrivez pas à vous entendre sur une annulation à l’amiable avec Chubb, vous avez la possibilité de le faire par opposition. Cependant, cette option demande l’implication de votre banque, car, c’est à elle que revient le droit de résilier le service de cette assurance. Vous devez faire preuve de vigilance avec ce type de procédure car, il peut arriver que la structure ne soit pas d’avis favorable à votre requête. Elle pourra donc refuser l’idée de vous inscrire sur la liste des services de contentieux et vous contester en cas de défaut de paiement. Malgré le fait qu’elle soit une possibilité, cette démarche n’est pas sans conséquence, elle vous expose à des poursuites judiciaires. Ceci relève d’un acte légal vu que vous avez signé un contrat avec l’assureur et autorisé la mise en place des prélèvements par votre signature. Vous êtes donc légalement dans le tort même si vous ne risquez généralement pas de peine.

Partager :