Quels documents pour louer un box ?

1332
Partager :

Le box est un accessoire de stockage qui vous permet de conserver vos affaires lors d’un déménagement ou la prise d’une nouvelle habitation. Au regard de sa cherté, il n’est pas facile de s’en procurer à titre personnel. Cependant, vous avez la possibilité de le louer auprès de certaines entreprises spécialisées. Il faudra fournir quelques documents avant la signature du contrat.

Louer un box à titre personnel

Lorsque vous décidez de louer un box auprès d’une entreprise, les pièces à fournir pour procéder à la signature du contrat ne sont pas les mêmes que celles d’un professionnel. Ainsi, vous devez préparer certaines pièces justificatives. En premier lieu, l’entreprise aura besoin de votre pièce d’identité. Cette dernière peut être votre carte d’identité ou de votre passeport. L’important est de présenter une pièce qui prouve que vous avez une identité valide.

A lire aussi : Les secrets pour réussir son achat immobilier neuf

En second lieu, vous fournirez un justificatif de domicile datant d’au moins deux mois. L’entreprise vous demande ici une pièce qui prouve que vous habitez dans un endroit spécifique. À cet effet, pour répondre à cette demande, vous pouvez fournir une quittance de loyer ou une facture d’électricité. Dans le cas où vous seriez hébergé, vous êtes obligé de présenter la carte d’identité et le justificatif de domicile de votre hébergeur.

La présentation de ces deux documents est primordiale pour louer un box à titre personnel. Grâce à ces documents, vous pourrez ainsi signer le contrat qui vous sera présenté. L’entreprise vous expliquera les conditions de location ainsi que le tarif. Il faut noter que le tarif est fixé en fonction de la durée de location. Le contrat est donc signé sur la présentation de ces documents.

A lire en complément : Où trouver un logement étudiant à Clermont-Ferrand ?

Louer un box à titre professionnel

Une entreprise peut être dans le besoin d’un box pour une durée déterminée. Elle va devoir en louer pour satisfaire ses besoins. Contrairement à la location à titre personnel, les pièces à fournir par une entreprise sont un peu complexes. Elle doit prendre ses dispositions pour signer le contrat de location en suivant les règlements du propriétaire.

Pour y arriver, un extrait K-bis de la société sera présenté. Cet extrait ne doit pas dépasser deux mois depuis sa délivrance. L’entreprise qui veut louer doit beaucoup veiller à la date de délivrance afin d’éviter le rejet de son dossier. Aussi, elle présentera un accord de son gérant pour la location. En effet, le gérant de l’entreprise locataire doit donner son consentement par la signature d’un accord.

Enfin, le gérant présentera la photocopie de sa pièce d’identité valide. C’est lui qui représentera physiquement l’entreprise pour la signature du contrat. Il doit donc être présentable sur les plans exigés par l’entreprise propriétaire du box.

Comment établir son contrat de location ?

Si l’offre de location que l’entreprise vous présente vous convient, vous avez la possibilité de procéder à la signature du contrat à distance ou en présentiel. Lorsque c’est en présentiel, vous devez vous munir de vos pièces justificatives en fonction de votre statut. Dans le second cas, la partie administrative est gérée par voie électronique et par téléphone.

Après la présentation des pièces, il vous sera demandé le dépôt d’une garantie. Il s’agit d’une somme de garantie au moins d’un mois à verser sur place. La remise du box est subordonnée par l’accomplissement de toutes les formalités.

Les avantages et inconvénients de la location de box

La sécurité est l’un des principaux avantages à louer un box. Effectivement, ces installations sont généralement équipées d’un système de surveillance avec des caméras et une alarme pour assurer une sécurité maximale aux biens stockés. La plupart des boxes proposent aussi un accès personnalisé via un code ou une carte magnétique qui donne uniquement accès à votre espace.

Un autre avantage est la flexibilité. Vous pouvez louer le box selon vos besoins exacts en termes de surface et de durée. Vous pouvez ajouter ou réduire l’espace selon les saisons ou si vous avez besoin d’un local temporaire pour des événements spéciaux ou pour déposer du matériel saisonnier.

Il y a aussi le prix. Les tarifs proposés par les entreprises spécialisées dans ce secteur sont souvent très compétitifs. Selon la taille du box choisi, vous pouvez opter soit pour un paiement ponctuel au mois (optimal pour ceux dont les besoins varient), soit annuellement (moins cher).

L’unique inconvénient que rencontre souvent le locataire est celui relatif aux problèmes d’humidité pouvant être rencontrés en fonction du type d’emplacement choisi, notamment s’il s’agit d’une installation extérieure non couverte ou située dans une zone humide.

Cela peut être évité grâce au choix de box adaptés avec une parfaite étanchéité, des solutions d’aération et de ventilation associées à l’utilisation d’absorbeurs d’humidité ou la mise en place de sacs déshydratants qui permettent une protection optimale contre l’humidité.

Les avantages liés au stockage temporaire sont bien plus nombreux que les inconvénients. Il faut considérer cette option pour garantir la sécurité et le confort nécessaires dans leur utilisation quotidienne.

Les critères à prendre en compte pour choisir son box de stockage

Pensez à bien définir la taille du box dont vous aurez besoin. Cela dépendra bien sûr des objets que vous souhaitez y entreposer et de leur volume. Pensez à bien vérifier la fréquence à laquelle vous accéderez à vos biens stockés. En effet, il vaut mieux opter pour un site proche plutôt qu’un espace situé à l’autre bout de la ville si votre fréquence d’accès sera élevée.

Il faut aussi prêter attention aux conditions météorologiques. Si vous envisagez une location sur une durée prolongée ou s’il s’agit d’une installation extérieure non couverte, assurez-vous que les installations sont admissibles aux intempéries comme des vents forts ou des pluies torrentielles sans endommager vos biens stockés.

Lorsque l’on choisit un espace dédié au stockage temporaire, on doit veiller à prendre en compte plusieurs critères pour éviter toute mauvaise surprise. Le choix de la taille, du prix, de la situation géographique et des conditions météorologiques ont un impact direct sur votre expérience d’utilisation quotidienne.

Il est donc primordial de faire le bon choix dès le début afin d’assurer une utilisation optimale et sécurisée de l’espace loué.

Les assurances à souscrire pour louer un box

Une fois que vous avez choisi le box de stockage qui convient à vos besoins, il faut souscrire une assurance pour protéger vos biens. Effectivement, même si les centres de stockage disposent généralement d’une sécurité renforcée, il vaut mieux être prêt à toute éventualité.

La première option est l’assurance proposée par l’opérateur du centre de stockage. Elle peut couvrir les dommages causés par des incendies, des inondations ou encore des cambriolages. Toutefois, cette formule peut s’avérer coûteuse et ne pas toujours offrir une protection suffisante en cas d’événements majeurs. Il faut vérifier attentivement les termes avant la signature du contrat.

L’autre solution consiste à contracter une assurance auprès d’un assureur tiers spécialisé dans le domaine du self-stockage. Cette option peut être plus souple en termes d’options mais aussi moins chère que l’offre proposée directement par le centre de stockage. Là aussi, prenez bien soin de lire tous les documents pour vous assurer que la garantie correspond bien aux risques encourus.

Pensez à déclarer la valeur réelle des biens entreposés afin qu’ils soient correctement assurés en cas d’imprévu. Souscrire une assurance lorsqu’on loue un box permettra non seulement de protéger ses biens mais aussi sa tranquillité d’esprit tout au long de la durée de location.

Les règles à respecter pour stocker des marchandises dans un box

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur box de stockage pour entreposer des marchandises, pensez à bien respecter les règles en vigueur. Effectivement, ces dernières peuvent varier d’un centre à l’autre.

Il faut savoir que la plupart des centres ne permettent pas le stockage de produits dangereux ou inflammables tels que les carburants, les peintures ou encore les explosifs. La raison est simple : ces substances représentent un risque potentiel pour la sécurité du personnel et des autres clients.

Vous devez aussi veiller à ne pas stocker des marchandises interdites par la loi telles que des armements non autorisés ou encore des objets volés. Dans ce cas précis, le centre peut refuser votre offre si vous n’êtes pas en mesure de fournir une preuve valide concernant vos biens.

Pensez à bien prendre en compte la valeur marchande de vos produits lorsqu’ils sont stockés dans un box. Si cette dernière dépasse un certain montant (généralement 5 000€), cela doit être signalé au centre car cela pourrait impacter votre assurance ainsi que celle du propriétaire du local.

Pensez à aérer régulièrement votre box afin d’éviter toute accumulation d’humidité qui pourrait nuire à l’état de conservation de vos marchandises sur le long terme !

Partager :