Le Destructuralisme Libérateur, enfin un nouveau mouvement littéraire et artistique pour tous ! aux Editions Baudelaire

90
Partager :

Audrey Ouazan est l’auteure engagée de ce manifeste publié en 2021. Une lecture qui permet de poser les bases de ce courant nouveau qu’est le destructuralisme libérateur. Car il s’agit d’un manifeste destiné à faire réagir, remettre en cause les codes établis, Madame Ouazan propose une considération différente de la sphère littéraire et artistique. L’un et l’autre se mêlent, puisque la littérature réunit l’ensemble des œuvres écrites ou orales. Certaines ont été rédigées avec l’intention de créer « quelque chose » d’esthétique. Par cette recherche de la beauté, l’art transmet des émotions qui permettent la libération de l’idéal. Qu’est-ce que la beauté ? Comment percevoir ces émotions ressenties face à une production artistique ? Finalement, quel est l’état de cette grande valise qu’est l’Art ? Épuisée sans doute. Avec sa poignée tout abimée, il semble important de la valoriser de nouveau, et surtout – de lui donner une dimension qui a de la saveur. L’idée globale du destructuralisme libérateur est de s’affranchir des lois et des normes, sous la forme d’une révolution. En rejetant volontairement du concept de « l’art pour l’art », très en vogue au début du XIXème siècle, Audrey Ouazan s’éloigne considérablement de l’élitisme marqué des partisans d’un art conventionnel. Par exemple, l’on attend traditionnellement d’un artiste qu’il maîtrise le savoir-faire, qu’il possède des connaissances qui lui permettront de composer une liste de techniques partagées et reconnues comme étant de l’Art accompli.

L’ouvrage Le Destructuralisme libérateur, enfin un nouveau mouvement littéraire et artistique pour tous rassemble de nombreuses réflexions autour de la notion qu’est l’Art et comment le modifier. Parmi les pistes, Audrey Ouazan encourage le renouveau, la refonte d’un système qui s’épuise et prend la poussière. En ce sens, elle semble tirer un signal d’alarme : la recette ne fonctionne plus. La femme derrière ce projet a profité de sa carrière d’enseignante pour se confronter aux réalités de la société. Au sein de ce livre épais et expérimental, Audrey Ouazan accepte le risque de se lancer dans une confection hybride. En effet, le résultat mêle différents genres, encourageant les créateurs de contenu inspirés à ressusciter.

Lire également : Park Bo Gum : biographie de l'acteur et artiste musical sud-coréen

L’on pourrait croire – à juste titre, que fonder un tout nouveau mouvement littéraire demande une méthodologie à la précision chirurgicale. Mais puisque l’art n’est pas une science exacte, elle jouit d’un grand relativisme, qui la place en position de force. Métamorphe, l’art ne se ressemble jamais, en définitive. Madame Ouazan présente un travail réalisé grâce à l’écriture instantanée et spontanée. Un mode d’écriture très particulier, dans lequel la personne se délivre de la pression des techniques, explorant sa propre identité et son essence. Le résultat peut être déroutant, car il n’est pas forcément amusant. Mais au fil du temps, les productions artistiques et le marché s’y mêlant ont souvent laissé entendre que l’art était avant tout un divertissement… Or, l’artiste ne cherche pas l’approbation. Ce créateur a besoin d’une cible pour exister, et s’il débutait par lui-même ? En se lançant dans le projet du destructuralisme libérateur, l’artiste-récepteur peut se sentir quelque peu déboussolé. En effet, il est lui-même conditionné par des années d’enseignement « biaisé », qui l’empêchent de s’exprimer pleinement…

C’est là qu’intervient le fameux guide de Madame Ouazan. Cependant, même si le mouvement favorise l’écoute de soi et le lâcher-prise, il demande aussi une grande rigueur dans la composition. Afin d’élaborer de la manière la plus authentique, l’idéal proposé ici est de modeler quelque chose sans outil ni élément de référence. En d’autres termes, il s’agit de développer l’Art dans l’obscurité la plus totale, sans matériaux. Si l’idée effraie, c’est parce qu’elle est déstabilisante par son originalité. En réalité, il semble impossible d’inventer de la sorte. Mais grâce à ce manuel, de nouveaux horizons s’élargissent. Cette façon de créer pourrait gagner des adeptes, petit à petit.

A découvrir également : Comment retirer sa commande à Carrefour Drive ?

Le Destructuralisme Libérateur, enfin un nouveau mouvement littéraire et artistique pour tous ! s’étend sur 114 pages. Ce livre hors catégorie réunit les arts de tous bords, trace d’une lutte permanente de son auteure, fermement opposée au conformisme.

Partager :