Quel est la meilleur marque de drone ?

6
Partager :

Avez-vous déjà voulu piloter un drone ? Que ce soit pour les débutants ou les experts, voici notre comparaison des meilleurs drones de 2021 pour savoir lequel choisir.

Lire également : Quelle carte mère B550 choisir ?

Crédit photo : Romain Heuillard pour Frandroid

A lire en complément : Quel drone pour 200 euros ?

Un peu comme les caméras d’action, le marché des drones s’est affaissé après quelques années de montée en flèche. Malgré quelques tentatives de la part de Parrot ou Xiaomi, c’est DJI qui s’est imposé comme la référence du drone grand public. Et il est clair que les Chinois règnent comme un despote éclairé dans cette catégorie. Non seulement la conception logicielle et matérielle de ses produits est impeccable, mais le suivi après-vente est facile et l’accès aux pièces de rechange est facile.

Car oui, acheter un drone, c’est aussi prendre le risque de l’endommager plus ou moins dramatiquement. DJI offre également une garantie annuelle DJI Care Refresh offrant jusqu’à deux remplacements par an. Son prix est relativement bas (49 euros par an pour une Mini) 2) et nous vous recommandons fortement de vous y abonner.

Voici notre comparaison des meilleurs drones du moment, avec de quoi satisfaire à la fois les débutants et les amateurs éclairés. Et si vous voulez prendre de superbes images sur terre ferme, consultez notre guide d’achat de caméras d’action !

Attention cependant : depuis le 1er janvier 2021, les règles de vol européennes ont changé. Nous détaillons cela dans la FAQ au bas de l’article.

DJI Mavic Air 2S : notre recommandation

Après un Mavic Air 2 très réussi, nous nous demandions ce que DJI pourrait ajouter de plus à son drone phare. La réponse du fabricant : un meilleur capteur. Le format du drone lui-même reste presque identique à celui de l’Air 2, nous restons donc sur un modèle pliable suffisamment léger pour ne pas nécessiter de permis particulier.

Le drone DJI Air 2S/Source : DJI

Cependant, nous remportons une nouvelle manette. Plus grand et plus confortable que le précédent, il adopte la version 3.0 de la technologie de transmission OcuSync qui pousse la portée à 8 km et rend le flux vidéo beaucoup plus fort. Si la mécanique ne change pas, on perd légèrement en autonomie et on gagne à passer plusieurs modes de contrôle automatique qui permettent de réaliser facilement des manœuvres complexes.

Le dernier grand changement se trouve sur le module vidéo désormais construit autour d’un capteur de 1 pouce anciennement réservé au Mavic 2 Pro. Le résultat est une qualité globale nettement améliorée sur tous les points, tant en vidéo qu’en photo. Certains peuvent regretter de passer à une ouverture fixe à F/2,8, alors que le modèle précédent était réglable.

La caméra du DJI Air 2S/Source : DJI

DIJI est donc presque sans faille ici et fournit un drone très polyvalent dont la qualité vidéo est désormais suffisante pour de nombreux professionnels. Au point de donner un vieux cliché moche sur le Mavic 2 qui n’a clairement plus l’ascendant en termes d’images.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre test du Mavic Air 2S. Pourquoi choisir le Mavic Air 2 S ?

  • C’est le drone le plus polyvalent
  • Un capteur 1″ exceptionnel
  • Détecteurs d’obstacles
  • (moins de 800 grammes, pas besoin de formation)

Retrouvez le DJI Mavic Air 2S pour 999€ sur Amazon DJI Mavic 2 : le haut de gamme

Fin août 2018, DJI a présenté sa nouvelle gamme de drones Mavic 2. En ce qui concerne le DJI Mavic 2 Zoom , il est équipé d’une caméra avec un zoom optique. Cela permet de passer d’une focale de 24 mm à un zoom 2x à 48 mm. Ce nouveau drone est également équipé d’un capteur 1/2,3 pouces et peut capturer des photos de 12 mégapixels et permet de filmer en 4K à 100 Mbps avec le codec H.265.

Quant au modèle DJI Mavic 2 Pro , il intègre un capteur d’un pouce pour capturer des photos de 20 mégapixels. Il n’offre pas de zoom, mais la caméra, conçue en partenariat avec Hasselblad, permet vous pouvez régler l’ouverture focale entre f/2,8 et f/11. Il permet également de capturer des vidéos 4K avec un profil de couleur 10 bits.

Sur la gauche, le Mavic 2 Zoom, à droite le Mavic 2 Pro

Le nouveau DJI Mavic 2 propose quatre modes de conduite : libre, cercle, course à cadenas et waypoint. Il peut atteindre une vitesse de 72 kilomètres à l’heure et intègre huit capteurs pour analyser l’environnement et éviter les obstacles. Côté autonomie, DJI promet jusqu’à 31 minutes de vol ininterrompu. Enfin, pour gérer les photos et les vidéos, le drone offre un stockage interne de 8 Go extensible via microSD jusqu’à 128 Go.

Pourquoi Mavic 2 Pro ou Zoom sont-ils recommandés ?

  • Pour un zoom optique (Zoom) ou une ouverture focale réglable (Pro)
  • Pour ses modes de conduite
  • Pour son autonomie

Le DJI Mavic 2 Zoom est généralement proposé à plus de 1 250 euros tandis que le DJI Mavic 2 Pro coûte environ 2 000 euros. Trouvez le DJI Zoom Mavic 2 sur Amazon Trouvez le DJI Mavic 2 Pro sur Amazon DJI Mavic Mini 2 : le bon rapport qualité-prix

Un an juste après avoir écrasé ce qui restait de la concurrence dans les drones DJI abordables mis sur une couche avec le Mavic Mini 2. Les fondamentaux restent les mêmes, à savoir un drone simple à utiliser et surtout pesant moins de 250 grammes. Par conséquent, il ne nécessite pas de formation ou d’inscription en ligne. Ces contraintes de poids signifient que le format ne change pas.

Parmi les changements, on note l’adoption attendue de l’USB-C, mais aussi des moteurs légèrement plus puissants, ce qui lui permettra de tenir plus fermement face au vent. Le système de transmission passe à l’OcuSync 2.0 utilisé par les modèles haut de gamme. La portée théorique passe donc à 10 km. Surtout, nous obtenons une télécommande beaucoup plus confortable. Si le capteur lui-même ne change pas, nous avons maintenant la possibilité d’enregistrer en 4K sur la carte mémoire et de vivre sur un téléphone Full HD.

La Mini 2 progresse donc à tous les niveaux et se rapproche de plus en plus de ses grands frères. De plus, le prix augmente en même temps de 60 euros pour le drone de base et de 100 euros pour le pack « Fly More » que nous recommandons vivement. Une augmentation qui, selon nous, est justifiée à la lumière des progrès réalisés. Pour un aperçu beaucoup plus complet, retrouvez notre test du DJI Mavic Mini 2.

Si votre budget est plus limité, le premier du nom Mini est toujours dans le catalogue. Mais avec seulement 60 euros de différence, le jeu n’en vaut la peine qu’en cas de grosse promo sur le pack avec des accessoires.

Pourquoi choisir le DJI Mavic Mini 2 ?

  • Son excellent rapport qualité-prix
  • Une caméra 4K satisfaisante
  • Sa petite taille et son poids plume

Retrouvez le DJI Mavic Mini 2 pour 459€ sur Amazon Découvrez le combo DJI Mavic Mini 2 Fly More pour 599€ chez Darty DJI FPV : pour une immersion maximale

Le FPV de DJI est, comme son nom l’indique, un modèle conçu pour la navigation en vue à la première personne. Nous porterons donc un casque de réalité virtuelle (fourni) pour conduire, ce qui garantit une immersion inégalée.

Le FPV de DJI au décollage/Source : Thomas Ninet pour Frandroid

Contrairement à la plupart des drones de ce type, le FPV est équipé de tous les raffinements qui ont fait le succès de la marque. Nous avons donc droit à un GPS intégré, à l’évitement automatique des obstacles et à un retour automatique au propriétaire. La technologie de transmission est particulièrement impressionnante puisque la portée est de 10 km ! Il atteindra une vitesse de pointe de 100 km/h et l’autonomie sera de 20 minutes.

Mais ce modèle se distingue par sa grande simplicité d’utilisation et une courbe d’apprentissage facilitée par la présence de nombreux systèmes de confort tels que le GPS. DJI propose même un simulateur de smartphone pour vous entraîner avant de commencer en personne.

Les Chinois Le fabricant vient bousculer le petit monde des drones FPV avec un premier drone impressionnant malgré quelques inquiétudes. Nous vous recommandons de lire notre test FPV DJI pour une exploration beaucoup plus approfondie de l’engin.

Pourquoi choisir DJI FPV ?

  • Immersion
  • La portée
  • Toutes les fonctionnalités pratiques de la marque

Retrouvez le combo DJI FPC pour 1519€ sur Amazon DJI Ryze Tello : un drone pour commencer

Le DJI Ryze Tello est un drone spécialement dédié aux débutants et au jeune public. En effet, le drone est léger (80 grammes), il tient dans la main (9,80 x 9,25 x 4,10 cm) et il offre un côté éducatif, il peut être programmé avec Scratch, un système coda accessible aux enfants.

Il dispose d’un appareil photo de 5 mégapixels, capable de filmer à 720p 30 FPS, d’une autonomie de 13 minutes, d’une vitesse maximale de 8 mètres par seconde et d’une portée de 100 mètres maximum. Il intègre un certain nombre de fonctionnalités telles que le décollage et l’atterrissage automatique et la réalisation de figures telles que les flips.

Pourquoi choisir le DJI Ryze Tello ?

  • Prenez des vidéos avec une qualité d’image exceptionnelle
  • Ses modes de vol : contrôle par gestes ou suivi d’une cible
  • Une prise en main facile

Il est disponible pour environ 100 euros. Retrouvez le DJI Ryze Tello pour 100€ sur Amazon Tout savoir avant d’acheter un drone

Quelles sont les conditions préalables pour piloter mon drone ?

Si votre drone pèse moins de 800 grammes, vous n’avez pas besoin de passer un test en ligne pour exercer votre passion. Ci-dessus, les drones devront être enregistrés sur la plateforme AlphaTango et une formation en ligne devra être effectuée pour voler légalement. Tout cela est accessible gratuitement sur la plateforme, qui délivre un certificat valable 5 ans. Vous devrez l’avoir avec vous en tout temps, sinon vous serez puni. Sachez que certains drones assez courants sont affectés, tels que le Mavic 2 Pro.

Quelles sont les règles pour piloter votre drone ?

Depuis le 1er janvier 2021, une nouvelle réglementation européenne régissant les drones est entrée en vigueur. En plus de l’âge minimum des pilotes de 14 ans, le plafond de vol passe de 150 à 120 ans. Le reste des règles varie en fonction du poids de la machine.

  • Moins de 250 g, le drone devra être enregistré sur Alphatango.
  • 250 à 900 g, le drone devra être enregistré et le pilote devra suivre la formation. De plus, l’avion devra être doté d’un système de géo-vigilance ne dépassant pas 85 dB et d’un transpondeur pour que les autorités puissent identifier le propriétaire à distance.
  • 900 g à 4 kg, avec les mêmes contraintes que pour la catégorie inférieure, mais la formation sera plus complète (ce qui reste à définir par la DGAC).

Enfin, ces nouvelles instructions sont rétroactives. Les drones existants devront donc être mis à jour pour ne pas se retrouver à l’extérieur la loi. DJI s’est déjà engagé à mettre à jour sa flotte existante.

Quelles sont les autres interdictions de pilotage de drones ?

Il existe une douzaine d’interdictions ou de bonnes pratiques résumées dans un guide de bonne utilisation. Utiliser bien son drone relève généralement du bon sens : interdiction de survoler les gens, de garder des distances de sécurité et de respecter l’intimité du quartier. Il est également interdit de voler la nuit, même si le drone est équipé d’appareils légers. Vous devez également garder l’appareil photo en tout temps. Le pilotage à la première personne (FPV) est possible dans certaines circonstances, notamment en présence d’un « copilote ».

Maintenant que vous êtes à l’aise avec la législation en place, vous pourrez choisir un drone en fonction de vos besoins et de votre budget. S’il s’agit de votre premier drone, n’hésitez pas à essayer un modèle débutant pour comprendre les bases du pilotage, puis à investir dans un drone plus efficace.

Partager :