Comment booster son ovulation à 42 ans ?

9
Partager :

Nous, femmes, naissons avec un certain nombre d’ovules, environ deux millions, que nous libérons au cours de notre vie reproductive et jusqu’à la ménopause. Le corps de la femme est incapable de générer de nouveaux ovules, en fait notre corps les génère pendant que nous sommes dans le ventre de notre mère.

Cette réserve ovarienne de deux millions d’œufs, pendant la puberté, est réduite à 400 à 500 000 œufs. Malheureusement, comme les œufs de poule, nos œufs ont également une date d’expiration. Comme tout autre organe humain, nos ovaires sont programmés pour fonctionner pendant une durée limitée. Par exemple, neuf mois le placenta ou cinq ans les dents de lait. La qualité des œufs se détériore au fil des ans et, inévitablement, à partir de 35 ans, ils commencent à perdre les qualités nécessaires à la grossesse.

A voir aussi : Qu'est-ce que la Parasomnie ?

Que comprenons-nous d’une bonne réserve ovarienne ?

À 25 ans, notre taux d’AMH (hormone anti-müllérienne) devrait être de 5,4 ng/ml. À 35 ans, il tombe à 2,3 ng/ml, et à 40 ans, il atteint 0,07 ng/ml.

Il est important de noter que lorsqu’un gynécologue fait une échographie, il peut compter le nombre de follicules antraux. Mais ce n’est qu’une partie de l’état de la réserve ovarienne. D’autres facteurs influencent la fertilité. La qualité des œufs a également un impact très important.

A voir aussi : Comment calmer terreur nocturne ?

Une faible réserve ovarienne signifie-t-elle une ménopause précoce ?

C’est une condition qui survient lorsque les femmes atteignent la ménopause, mais cette diminution varie considérablement d’un patient à l’autre. L’âge est certainement un facteur, mais une faible réserve ovarienne est également associée à certaines anomalies génétiques, à des traitements médicaux et même à des blessures.

Faible réserve ovarienne et grossesse

La réserve ovarienne d’une femme varie en fonction de son âge et de ses caractéristiques particulières. La sélection naturelle signifie que les meilleurs ovules — ceux qui sont le mieux préparés pour la grossesse — sont ceux qui sont libérés pendant les premiers jours de la menstruation, alors que les femmes sont jeunes.

Au fil des ans, le corps de la femme développe des ovules avec un pronostic plus mauvais pour une grossesse en bonne santé. Femmes les personnes âgées de plus de 36 ans peuvent avoir de la difficulté à tomber enceinte et à développer une grossesse qui entraîne la naissance d’un bébé en bonne santé. Par exemple, à 42 ans, la probabilité d’avoir un enfant atteint du syndrome de Down est de 1 grossesse sur 60, bien au-dessus du taux de 1 grossesse sur 1 000 lorsque la femme a 30 ans.

Ce processus de sélection naturelle était plus logique il y a des siècles, lorsque l’espérance de vie était beaucoup plus faible. Cependant, la nature ne changera pas autant que nous, les femmes du XXIe siècle, sommes plus préparées socialement et professionnellement à assumer l’éducation d’un enfant.

Le nombre de cas d’infertilité liés à une faible réserve ovarienne continue d’augmenter. Pour le moment, nous ne pouvons rien faire pour prolonger la durée de vie des œufs.

Les femmes qui n’ont aucun problème à tomber enceintes à l’âge de 25 ou 30 ans doivent faire face à un diagnostic de faible réserve ovarienne après 30 ans et faire face à une infertilité.

Il est possible de tomber enceinte avec une faible réserve ovarienne, mais grâce à in vitro fécondation avec des œufs de donn

Comment tomber enceinte avec une faible réserve ovarienne

Notre unité spécialisée dans la faible réserve ovarienne a une longue expérience dans le traitement des femmes présentant de très faibles niveaux d’hormone anti-müllérienne. Nous étudions chaque cas et développons un traitement entièrement personnalisé pour obtenir la quantité optimale d’œufs avec un potentiel de fécondation suffisant.

Nous menons une étude approfondie pour identifier la cause de votre mauvaise réponse ovarienne et nous mettrons en place un traitement personnalisé visant à obtenir le meilleur résultat. Voici les tests à réaliser :

Échographie haute résolution pour étudier les follicules antraux

  • Détermination de l’hormone antimüllérienne (AMH)
  • Profil endocrinologique : thyroïde, prolactine, hormones sexuelles.
  • caryotype
  • Étude Fragile X
  • Étude sur l’auto-immunité de la
  • Etude sur l’auto-immunité surrénalienne.

Cette unité spécialisée dans la réserve ovarienne basse comprend un équipe de gynécologues, biologistes et généticiens ayant une longue expérience dans le diagnostic génétique préimplantatoire qui nous permet de sélectionner un embryon sans anomalies génétiques empêchant le développement de la grossesse.

Si vous souhaitez qu’un de nos spécialistes évalue votre cas, nous vous proposons une première visite gratuite. Appelez-nous au 93 51 17 100 ou contactez-nous via ce même site, nous mettrons notre expérience et la meilleure technologie au service de votre grossesse.

Procréation assistée en Espagne

Première visite médicale gratuite à Barcelone ou par vidéoconférence

    Quand pouvons-nous l’appeler ? 9 h à 14 h 14 à 20 h

    Traitement:Fécondation in vitro Fécondation in vitro d’ovules provenant d’un donneurDon de Bryo Méthode Ropain Sémination artificielleVitrification de vos propres ovocytesDiagnostic génétique préimplantatoire (DGP) Autre

    Je veux : premier rendez-vous gratuit Premier rendez-vous en ligne gratuit à BarcelonaPlus d’informations

    J’ai lu et j’accepte la politique de confidentialité J’accepte que Asistida SL Reproduction Center puisse m’envoyer des informations commerciales

    Partager :